Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2015

Cuzion : les fachos sortent du bois.

capt.cuz.PNG

capt.cuz2.PNG

08/11/2015

Rassemblement antifasciste à Bourges.

12189747_1692587297643170_6016709860228068061_n.png

19/07/2015

Pétain reviens, t'as oublié tes chiens !

Communiqué du NPA 36 suite aux propos de jean-François Mayet.

"75% des nouveaux diplômés sont des femmes. Or nonobstant l'égalité, elles sont quand même là pour faire des enfants".
Cette phrase aurait pu être tirée d'un ouvrage relatant la condition des femmes sous le régime de Vichy. Mais cette phrase a bien été dite en 2015 par le sénateur Jean-François Mayet à l'occasion d'un débat sur la loi santé. Alors dérapage?
Certainement pas. L'ancien maire de Châteauroux n'en est pas à sa première phrase choc surtout quand il s'agit de promouvoir sa vision archaïque de certains sujets.
Après avoir distillé sa haine envers les syndicats - en les menaçant de couper l'eau et l'électricité -, après s'en être pris aux gens du voyage ou encore après avoir montré son homophobie en votant contre le mariage pour tous et en participant aux diverses événements locaux de la "Manif' pour Tous", il dévoile à présent sa vision rétrograde de la femme.

Dans un pays où l'égalité des droits hommes-femmes n'est toujours pas respectée, il est important de rappeler qu'à travail égal une femme gagne 27% de moins qu'un homme.
Jean-François Mayet (Républicains) n'est pas le seul à défendre cette valeur quelque peu Pétainiste. 
Dominique Martin (eurodéputé FN) préconisait il y a quelques mois que "les femmes au foyer devaient libérer des postes pour les hommes, afin d'assurer une meilleure éducation aux enfants."
Entre fascistes décomplexés la condition des droits des femmes est donc un bon terrain d'entente. Pour eux, clairement, la place de la femme est d'être au foyer.

Le NPA 36 tient donc à condamner ses propos sexistes venus d'un autre temps et tient à rappeler que des luttes seront encore à mener afin d'établir une vraie égalité des droits hommes-femmes. 

114598257_reference.jpg

09/06/2015

Action contre l'extrême droite.

capt.antifa3.PNG

capt.antifa4.PNG

04/06/2015

Châteauroux : rassemblement antifasciste samedi 6 juin.

Communiqué du Comité pour Clément : 

"Deux ans après la mort de Clément assassiné par des fascistes : Combattons l'extrême-droite !
Le 5 juin 2013 Clément Méric, syndicaliste étudiant et militant antifasciste, était tué par des militants du groupuscule d’extrême droite Troisième Voie.
Son assassinat s’inscrit dans une longue suite d’agressions de l’extrême droite contre des personnes en raison de leur orientation sexuelle, de leur origine ou de leur religion supposées, ou encore de leurs opinions politiques.
Les actes homophobes et transphobes ont augmenté ces dernières années, tout comme la remise en cause des droits des femmes.
L’exclusion, le rejet de l’autre, la fermeture des frontières, la désignation des immigré-e-s, des musulman-e-s, des juif-ve-s ou des Rroms comme boucs émissaires sont des attitudes qui conduisent au pire.
Le gouvernement entretient un climat délétère en organisant des expulsions massives qui participent à la stigmatisation des immigré-e-s, en quadrillant les quartiers populaires et en adoptant des lois racistes qui visent spécifiquement certaines catégories de la population.
À cela nous opposons notre volonté de vivre ensemble et notre exigence d’égalité des droits et de justice sociale.
20 ans après l'assassinat de Brahim Bouarram en marge d'un défilé du Front National, 20 ans après l'assassinat d'Ibrahim Ali par des colleurs d'affiches du Front National, le fascisme continue de tuer et reste un danger dans la rue comme dans les urnes.
Nous défilerons en mémoire de Clément et de toutes les victimes du racisme ou des agressions fascistes.
Contre tous les racismes et le fascisme : égalité et justice sociale !"

Un peu partout donc, des rassemblements et manifestations auront lieu en France mais aussi dans d'autres pays d'Europe.

Rassemblement à Châteauroux, samedi 6 juin à 10h30 place de la République.